L’histoire de la bibliothèque

Au-delà de sa collection, la bibliothèque appartient en soi à notre patrimoine : l’histoire de la Bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience commence en 1481 avec 41 ouvrages. C’est aujourd’hui l’une des plus riches bibliothèques patrimoniales de Flandre.

En 1481, le juriste communal Willem Pauwels fait don de 41 livres à la Ville d’Anvers. C’est le début de la Bibliothèque Communale, alors aménagée dans les murs de l’Hôtel de Ville. Ces ouvrages ont malheureusement été détruits 1576 lors d’un incendie pendant la Furie espagnole.

L’évolution de la collection

Après reconstruction, la Bibliothèque Communale connaît grâce à Christophe Plantin un essor inattendu. L’imprimeur et ses successeurs font en effet don d’un exemplaire de chacun des livres qui sortent de leurs presses. La collection s’étoffe encore au début du 17e siècle, lorsque la Bibliothèque Communale fusionne avec la bibliothèque du séminaire épiscopal. Le premier inventaire, dressé en 1609 par le bibliothécaire Aubertus Miraeus, fait état de 356 ouvrages, dont 32 manuscrits.

Retour à l’Hôtel de Ville

Après le départ du bibliothécaire Miraeus, la bibliothèque connaît une période de ralentissement de ses activités.

Jusqu’au milieu du 17e siècle, quand la Ville transfère sa collection dans des locaux vacants de la Bourse du Commerce. La bibliothèque va même revenir un temps à l’Hôtel de Ville à la fin du siècle. Survient alors une longue période de stagnation, un siècle entier où la bibliothèque semble être tombée dans l’oubli.

La littérature de langue néerlandaise

La bibliothèque est ouverte pour la première fois au public en 1805. Sa collection s’enrichit de volumes provenant de l’École Centrale, où sont notamment conservées les collections des ordres religieux abolis. Au milieu du 19e siècle, le bibliothécaire Frans Hendrik Mertens pose les jalons d’une importante de collection de littérature de langue néerlandaise, qui constitue aujourd’hui le pivot de la collection.

Le transfert et l’agrandissement

En 1866 s’adjoint à la Bibliothèque Communale la Bibliothèque Populaire, l’ancêtre de nos Bibliothèques Publiques. L’Hôtel de Ville étant trop petit pour accueillir tous ces volumes, les deux institutions aménagent en 1883 à la Sodalité de la place des Jésuites, rebaptisée à cette occasion place Hendrik Conscience, et ornée d’une statue en pied de l’homme de lettres flamand.

Rapidement, le manque de place va à nouveau sentir. Dès 1895, la Bibliothèque Populaire quitte les lieux pour s’établir dans la Blindestraat. La Bibliothèque Communale a la Sodalité pour elle seule, mais très vite l’espace ne suffit plus. Adviennent alors des travaux d’expansion, avec une salle de lecture et quelques dépôts en 1936, et en 1997 suit un dernier chantier d’agrandissement, le dernier à ce jour, jusqu’à la Korte Nieuwstraat.

Un nouveau nom

La Bibliothèque Communale est rebaptisée en 2008 Bibliothèque patrimoniale Hendrik Conscience et obtient en 2011 des autorités flamandes le statut de Bibliothèque patrimoniale. Elle est aussi partenaire de la Bibliothèque flamande du Patrimoine depuis 2008.